Accueil Archives des actualités Eau, assainissement : un grand pas en avant
 
Eau, assainissement : un grand pas en avant Imprimer
Vendredi, 24 Décembre 2010 11:42
L’approvisionnement en eau potable et l’assainissement des eaux usées sont un enjeu majeur pour une commune. Garantir l’égalité de tous, tout en préservant l’environnement et en maîtrisant les coûts : c’est le pari que relève le Mont-Dore.
Depuis plusieurs années, la Ville a entrepris de grands travaux pour améliorer l’approvisionnement en eau des Mondoriens et pour organiser au mieux le traitement des eaux usées. Si la partie Nord de la commune est essentiellement alimentée par le « grand tuyau », des travaux étaient nécessaires dans la partie Sud pour garantir son ravitaillement (captage de la Coulée, réservoir du Vallon-Dore, renforcement de la distribution sur la Corniche). Côté assainissement, de nombreux réseaux ont été installés par la Ville, et une enveloppe globale de 30 millions de francs est consacrée chaque année à l’entretien des réseaux existants. Ainsi, entre la redevance perçue jusqu’à présent (8 francs /m3 jusqu’en 2009 et 16 francs/m3 en 2010) et les travaux réalisés, la dette atteint plus de 400 millions de francs.

En outre, à partir de 2011, la nouvelle station d’épuration de Boulari entre en service et des travaux de raccordement des quartiers alentours sont prévus sur les prochaines années. Or, une nouvelle règlementation impose désormais aux collectivités d’équilibrer leurs délégations de service public. « En étalant ces dépenses sur 15 ans et en respectant une volonté forte du maire de rester stable sur 5 ans, nous avons recalculé les redevances d’eau et d’assainissement : 10 francs pour l’une et 44 francs pour l’autre », explique Thierry Santa, secrétaire général de la Ville. Rappelons que la mise en route de la nouvelle station d’épuration de Boulari, au mode de fonctionnement ultra écolo, est une grande avancée en matière environnementale. Les foyers raccordables à la station, n’ayant plus à réaliser ou entretenir leur réseaux autonomes, devraient contribuer à hauteur de 1500 francs par trimestre. « Un choix absolument nécessaire, souligne Thierry Santa, pour préserver notre littoral, nos coquillages, l’environnement de nos enfants. »
Mise à jour le Jeudi, 30 Décembre 2010 15:28
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10