Le plan d’urbanisme directeur en révision Imprimer

 

Le plan d’urbanisme directeur en révision

 

Acté lors du conseil municipal du 24 juin dernier, le Plan d’urbanisme directeur (PUD) de la commune est entré dans sa phase de révision. Encadrée par le Code de l’urbanisme de la Nouvelle-Calédonie, cette procédure d’une durée de trois ans doit permettre d’harmoniser le développement urbain et d’assurer une cohérence du territoire communal

 

L’actuel PUD de la commune a été approuvé par délibération provinciale du 28 mars 2013. Depuis, des ajustements sont apparus nécessaires pour être en cohérence avec le Code de l’urbanisme de la Nouvelle-Calédonie, en date de 2015, et le développement du Mont-Dore. Le PUD est un outil réglementaire qui définit la destination générale des sols, c’est-à-dire les conditions de leur aménagement et de leur utilisation. Il traduit les intentions générales de la collectivité pour accompagner l’évolution de son territoire et constitue un outil pour orienter l’aménagement de celui-ci en mettant en cohérence ses différents enjeux (urbanisme, habitat, environnement, déplacements, économie...).

 

À quoi sert un PUD ?

 

Le PUD a pour objet d’harmoniser le développement urbain et d’assurer une cohérence du territoire communal. Concrètement, cet outil définit, pour chaque parcelle, les règles d’urbanisme qui s’imposent aux travaux, aux constructions (hauteur maximale, matériaux à utiliser, aspect architectural...), aux aménagements, aux terrassements et aux plantations, en indiquant, par exemple, quelles formes doivent prendre les constructions ou quelles zones doivent rester naturelles ou agricoles. C’est sur la base de ces règles que le Maire délivre les autorisations d’urbanisme. Par conséquent, le PUD s’impose à tous : particuliers, administrations et entreprises.

 

Les objectifs de cette révision

Réglementation
  • Adapter le PUD de la Ville aux dernières évolutions réglementaires intervenues depuis 2015, date d’entrée en vigueur du Code de l’urbanisme de la Nouvelle-Calédonie, qui a été modifié à plusieurs reprises.
Environnement
  • Proposer un cadre de vie agréable et confortable.
  • Répondre aux enjeux du changement climatique.
  • Permettre le maintien des écosystèmes et leur bon fonctionnement écologique au sein de la ville.
Habitat
  • Garantir l’accroissement démographique de la ville, dans le contexte d’un ralentissement du développement de l’agglomération, par l’identification des zones d’habitat futures en harmonisation avec le bâti actuel, l’environnement et les équipements.
  • Concourir au développement d’une offre de logements diversifiée et garantir les mixités.
Aménagement de l’espace
  • Affirmer l’identité visuelle du Mont-Dore à travers le réaménagement de ses entrées de ville.
  • Dynamiser le centre-ville et les pôles urbains secondaires de la ville en y améliorant la qualité de l’espace public.
  • Permettre le renouvellement urbain de la ville en garantissant la proximité d’habitat, d’activités économiques, sportives, culturelles et d’équipements d’intérêt collectif.
Déplacements
  • Prendre en compte les nouvelles formes de mobilité, favoriser l’intermodalité, notamment les modes de déplacement doux ou les transports en commun, et favoriser les partages de voirie entre ces mobilités.
  • Optimiser l’offre et la gestion du stationnement public et privé.
  • Améliorer la lisibilité du réseau viaire, la circulation et l’accessibilité aux différents quartiers par le maillage des différents modes de déplacement
Développement économique
  • Garantir le développement économique de la ville, notamment par le biais de ses potentiels agricole et minier.
  • Concourir au développement des zones de services à la population et des équipements de proximité, notamment sportifs, culturels ou de cohésion sociale
  • Assurer une cohérence entre les différents types d’activités présents sur la commune et l’agglomération en adaptant les règles pour les activités commerciales, de services, d’artisanat et industrielles.
  • Soutenir le développement touristique à travers l’accueil de structures de tourisme, en particulier à proximité du littoral.
Deux phases distinctes

La mise en révision du PUD comporte deux phases :

  • l’enquête administrative diligentée par la province Sud qui permet d'assurer, pendant toute la durée de l'élaboration du PUD, l'information et la participation des personnes publiques intéressées ainsi que tout organisme compétent en matière d'aménagement du territoire, d'urbanisme, d'environnement, d'économie, d'architecture, d'habitat et de déplacements ;
  • la concertation publique menée par la Ville qui garantit l'information et la participation des habitants, des associations et des autres personnes concernées et permet au public d'accéder aux informations relatives au projet et de formuler des observations et des propositions qui seront enregistrées et conservées
Politique sociale, équipements et services publics
  • Adapter les zones d’équipements aux besoins de la population.
  • Concourir au développement d’un même niveau d’équipement pour chaque Mondorien.

 

b2 2 Comment contribuer ?

 

La concertation publique s’opère avec différents outils. Chacun peut s’exprimer :

  • par voie postale en adressant un courrier à Monsieur le Maire ;
  • en ligne via un formulaire qui sera prochainement disponible sur le site internet de la Ville : www.ville-montdore.nc ;
  • lors de réunions publiques, notamment lors des conseils de quartiers

Le planning sera communiqué sur le site internet de la Ville.

 

 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10