Du plastique recyclé sous vos pas Imprimer

breve plastiqueImpossible de déceler la moindre trace de vos ordures ménagères dans les produits de la société Écopavement. Pourtant, c’est bien avec des résidus plastique issus du tri sélectif du Mont-Dore que sont produits les pavés et bordures utilisés en extérieur par les professionnels et les particuliers.

 

En 2017, Paul Ligeard, ingénieur issu de l’École nationale supérieure d'arts et métiers et actuel P-DG de la SAS, avait répondu à un appel à projets de l’Adecal Technopole. « Le but était de recycler des plastiques dans un esprit « low tech », avec une technologie assez rustique et une main-d’oeuvre réduite dans un premier temps », explique-t-il. Actuellement, la société emploie neuf personnes, dont Clément Merzeau, ingénieur du BTP et associé de Paul Ligeard.

 

Chaque jour, 300 dalles de couleurs différentes, avec quatre aspects de surface au choix, sortent des presses au dock de La Coulée. Le plastique recyclé provient de Mont-Dore Environnement et de sociétés comme Ecotrans, EMC, Newrest, ou encore, plus récemment, de plastiques saisis par la douane.

Un matériau économique et résistant

Réduits en paillettes, ces plastiques sont ensuite mélangés aux résidus de scories de la SLN. À l’arrivée, cela donne un produit très résistant, moins friable et plus léger que le béton.

 

Carrossable et antidérapant, il est facile d’entretien et peu sensible aux taches. Les professionnels sont d’ailleurs invités à venir le tester et même à le poser sur place. « Nous avons essayé de brûler une dalle au chalumeau et elle a à peine noirci. C’est facile et économique à remplacer », poursuit le P-DG.

 

Première ville à passer commande à Écopavement pour la réalisation de bordures au Centre d’Éducation à l’Environnement, le Mont-Dore a été suivi par Dumbéa, qui a fait le pari d’installer des dalles de couleur dans une école maternelle. Ce qui motive avant tout le responsable, c’est de « participer activement à la protection de l’écosystème et à l’économie locale ».

 

Les dalles sont estampillées « Made in Nouvelle- Calédonie », un gage de qualité mis en avant par la société qui reçoit à présent des demandes pour exporter son savoir-faire dans le Pacifique.

Mise à jour le Mardi, 11 Février 2020 13:58
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10