Accueil Archives des actualités La Case des communautés inaugurée
 
La Case des communautés inaugurée Imprimer
Mercredi, 05 Décembre 2012 03:00
actu_3
Inaugurée la veille de l’ouverture du Festival culturel du Mont-Dore, la Case des Communautés accueillera évènements et célébrations. Un lieu chargé de sens, en ce qu’il symbolise et rend hommage à l’ensemble des communautés du territoire.

L’idée a germé en l’an 2000, alors que le Mont-Dore accueillait le Festival des Arts du Pacifique. Construire en lieu et place de l’accostage des pirogues océaniennes lors de l’évènement, une grande case sous laquelle toutes les communautés pourraient se rassembler.

Douze ans plus tard, le rêve est devenu réalité. Vingt-trois poteaux de bois de diverses essences comme le tamanou, le houp, le chêne rouge ou le chêne gomme soutiennent l’édifice. Vingt sont situés tout autour et trois au centre, représentant les chefferies du Sud : Saint Louis, La Conception et l’île Ouen.  Au-dessus du pilier central s’élève déjà la flèche faîtière de la tribu de Saint-Louis.

Dix-huit autres poteaux ont été attribués à différentes communautés peuplant le territoire : Europe, Arabie, Vanuatu, Wallis et Futuna, Fidji, Tahiti, Antilles, Réunion, Bourbons malabars, Iles Marquises, Pouébo, Canala, Japon, Belep, Indonésie, Chine, Vietnam et Thaïlande.

Chacun d’eux sera sculpté par un artiste originaire de sa communauté. Plus de neuf mois ont été nécessaires pour construire cette case de 9 mètres de haut et d’une surface totale de 719m2, composée d’unegrande salle, d’une zone de service, d’un local de stockage, de sanitaires (accessibles aux handicapés) et d’un large deck. Un lieu imposant qui sera désormais le témoin privilégié de la vie associative et culturelle de la ville.


Portrait

 Sculpteur Vanuatais
actu_3_portrait

Aniceto Meltenoven a appris la sculpture et la menuiserie au début des années 80 à Port Vila.

Une dizaine d’années plus tard, il hérite de l’herminette (outil symbolisant le « don de sculpteur ») de l’oncle de sa mère, John Kuse, un sculpteur réputé sur l’île. Un outil dont il s’est servi pour sculpter le poteau destiné aux Ni Vanuatu dans la Case des Communautés.

Trois semaines de travail ont été nécessaires. « À la demande des associations Sanma et Vao, j’ai mis en relief l’histoire de l’arrivée des Vanuatais en Nouvelle-Calédonie : l’abordage des pirogues, la coutume d’accueil, le don de l’igname dans un symbole de respect envers les personnes qui les accueillent devant une case ».



Mise à jour le Mercredi, 05 Décembre 2012 17:14
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10