Accueil Archives des actualités Dossier : Enfance, famille, seniors, handicap : un investissement au quotidien
 
Dossier : Enfance, famille, seniors, handicap : un investissement au quotidien Imprimer
Jeudi, 09 Mai 2019 07:11

Le Centre communal d'action sociale du Mont-Dore se situe
au 44, rue Émile Nechero à Boulari.

La Ville poursuit depuis longtemps une politique sociale à la hauteur de ses ambitions. Si les enfants, les familles et la jeunesse demeurent depuis toujours des publics cibles, la commune s’engage aussi auprès des seniors et des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite. L’enjeu : contribuer au bien-être de chaque Mondorien.

 

En tant qu’acteur majeur de la politique sociale, la commune n’a de cesse de s’impliquer aux côtés de ses administrés, des plus petits aux plus âgés, avec un panel de services, d’aides et d’animations tout au long de l’année. L’objectif est de promouvoir la cohésion et la solidarité grâce à un accompagnement pérenne.

 

Petite enfance, rentrée scolaire et activités périscolaires, sport et loisirs pour les jeunes, aides aux familles, bien-être des seniors et handicap… autant de domaines sont ainsi englobés. Car l’action sociale est devenue un véritable reflet d’une société en mutation : elle ne concerne pas seulement les personnes les plus démunies, mais s’adresse à tous les publics.

Contribuer au bien-vivre et au bien-vieillir

Pour y parvenir et ainsi préserver le ciment de la cohésion sociale, la Ville s’appuie sur différentes structures telles que son service jeunesse et sport, son CCAS, Centre communal d’action sociale, ou encore son pôle des solidarités.

 

Des partenariats avec des associations, des professionnels et des institutions ont aussi été développés avec pour but de favoriser le bien-vivre et aussi le bien-vieillir. À ce sujet, selon le dernier recensement de 2014, les 60 ans et plus représentent 13,4 % de la population mondorienne, et les plus de 75 ans ne cessent de progresser.

 

« Le vieillissement de la population est un secteur dont on doit se préoccuper »,rappelle Dominique Bégaud, directrice du CCAS.

Des structures et équipements adaptés

Outre les services et animations en faveur des seniors, la Ville abrite actuellement quatre maisons de retraite ; neuf accueillants familiaux sont également impliqués. Quant aux établissements spécialisés pour autistes et personnes en situation de handicap, ils sont au nombre de trois.

 

Enfin, la Ville n’oublie pas les personnes à mobilité réduite. « Chacun d’entre nous peut se retrouver un jour ou l’autre dans une situation compliquée temporairement ou durablement suite à un accident de la vie. »

Ainsi, la collectivité a installé des équipements adaptés dans ses lieux publics, au centre de loisirs des Piroguiers, proposé un bus aménagé pour deux fauteuils roulants ou encore réalisé un guidage au sol pour les malvoyants.

Bienveillance et solidarité font également partie de l’action sociale !

Des moyens et des actions

Le Centre communal d’action sociale

Vecteur de la politique sociale de la Ville, le Centre communal d’action sociale a été créé dans les années 90. Gratuit, il intervient dans de nombreux domaines et, surtout, s’adresse à tous les Mondoriens.

Il anime et développe l’action municipale dans le champ social, intervient sous forme de prestations, développe différentes actions envers les familles, enfants, seniors et personnes en situation de handicap.

Douze personnes, dont quatre travailleurs sociaux et un chauffeur animateur pour le transport des personnes à mobilité réduite, oeuvrent au quotidien pour le bien-être des Mondoriens.

Le CCAS gère aussi le bâtiment accueil du pôle des solidarités et soutient une vingtaine d’associations caritatives, notamment dans les domaines des seniors ou du handicap.

Le pôle des solidarités : tout à portée de main

Situé à Boulari, juste au-dessus du rondpoint des Sports, le pôle des solidarités existe depuis 2014. Il réunit dans un même périmètre une vingtaine de services, y compris institutionnels, avec une signalétique au sol pour faciliter les déplacements.

Il regroupe le CCAS, le centre médicosocial, la Caisse des écoles, la Maison maternelle Marcel-Jorda, la vestiboutique de la Croix-Rouge, l’association Croix- Blanche, l’association d’aide aux victimes Adavi et l’épicerie solidaire de la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Des permanences DECLIC (service du gouvernement destiné aux jeunes consommateurs afin de lutter contre les dépendances), de l’aide médicale et du logement de la province Sud sont aussi organisées.

Les Mondoriens peuvent s’adresser à un écrivain public pour leurs courriers et à un correspondant Cafat pour toutes leurs formalités.

En moyenne, plus de 5 000 personnes fréquentent chaque année le bâtiment de l’accueil du pôle.

Les actions pilotées par le CCAS

Des aides financières dans 12 domaines (alimentation, enfance, logement, formation, insertion professionnelle…). En 2018, près de 300 foyers ont sollicité des aides et, au total, pas moins de 1 047 aides ont été accordées.

Transport des enfants de l’île Ouen afin qu’ils puissent rejoindre leur famille le week-end et durant les vacances. En 2018, 17 enfants ont été concernés.

Le Mondorien : ce bus aménagé peut transporter deux personnes en fauteuil roulant et cinq autres personnes. 95 trajets en moyenne sont réalisés chaque mois vers des structures de loisirs et médicales. Par ailleurs, la Ville met à disposition une chaise roulante à l’entrée de la mairie.

250 personnes ont également été accompagnées par un travailleur social dans le cadre d’un projet personnel ou professionnel.

La carte seniors : le CCAS s’occupe de toutes les formalités.

Les animations

Ateliers sportifs, ludiques et culturels pour les seniors et les personnes en situation de handicap : 95 inscrits en 2018 pour 200 places.

Cinéma, théâtre, randonnée pour les seniors.

Le Mois bleu, en octobre : activités à destination des seniors et des maisons de retraite.

Rentrée scolaire avec les clubs Kiwanis du Mont-Dore : dons de fournitures scolaires pour les familles soutenues par le CCAS. Vacances en famille : le service Jeunesse et Sport de la Ville offre à des familles la possibilité de partir en camping durant 4 jours aux Bois du Sud. En 2018, 2 sessions ont concerné 11 familles.

Le Noël des familles, avec les clubs Kiwanis, ainsi qu’un repas dansant à destination des personnes âgées ou en situation de handicap. Ces opérations rencontrent chaque année un franc succès.

Du 3 au 7 juin 2019, rendez-vous à la semaine Handicapable

Sensibiliser au handicap et favoriser les échanges et rencontres, tels sont les objectifs de cette onzième édition organisée par la Ville du Mont-Dore et ses partenaires. Au programme :

  • Des ateliers artistiques et culturels (danse, musique, braille, langage des signes…).
  • Des ateliers de bien-être avec le lycée Saint-Jean-XXIII de Païta et les auxiliaires de vie du GIP-Union pour le handicap.
  • Une animation au marché municipal et des stands d’artisanat tenus par les associations.
  • Un repas dans le noir avec l’association Valentin-Haüy, un restaurateur de la commune et le lycée du Mont-Dore.
  • Des rencontres entre lycéens et professionnels dans un objectif d’orientation professionnelle.
  • Des visites des conseillers municipaux juniors.
  • Une sensibilisation au bruit au sein des cantines scolaires.

Le dernier jour sera consacré à des rencontres autour du sport. Après un repas partage, le Centre Culturel du Mont-Dore proposera un spectacle réalisé par des personnes handicapées.

Une exposition de photos se tiendra durant trois semaines dans le hall du Centre Culturel.

Mise à jour le Jeudi, 09 Mai 2019 15:27
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10