Accueil Archives des actualités Le chemin de la paix trace sa route
 

Le chemin de la paix trace sa route Imprimer
Jeudi, 05 Juillet 2018 09:25

Le chemin de la paix
trace sa route

D’ici la fin de l’année, quatorze sculptures monumentales en bois orneront l’entrée de chaque quartier de la commune afin de former un chemin de la paix. Réalisées par Jean-Marc Alerte et Jean-Michel Boéné, dit Michou, elles s’inscrivent dans le cadre d’un projet socioculturel mené à l’antenne de proximité de la mission de Saint-Louis avec des jeunes de la tribu.

 

Quatre sculptures monumentales ont déjà trouvé leur place à Saint-louis, Yahoué, Plum et La Coulée. En juillet, c'est Boulari qui recevra la sienne. Sculptées dans du bois de houp, elles surplombent la route à 6,50 mètres de hauteur. Chacune fait symboliquement référence aux spécificités de son quartier et met à l’honneur ses communautés. D’ici la fin de l’année, quatorze sculptures, démarquant l’entrée de chaque quartier, formeront un chemin de la paix rappelant des valeurs de respect et de vivre ensemble. Pour Claude Sakoumory, adjoint chargé de la culture et des communautés, « en cette année charnière, ces oeuvres vont permettre de véhiculer des messages de calme et de tolérance. Nous sommes sur le chemin de la réussite, dit-il, mais la route est encore semée d’embûches. »

 

Une vingtaine de jeunes concernés

Ces sculptures sont réalisées dans le cadre d’un projet socioculturel mené à l’antenne de proximité de la mission de Saint-Louis où Jean-Marc Alerte et Michou Boéné, deux intervenants artistiques de la tribu, travaillent à la réalisation de ce chemin de la paix avec des jeunes de Saint-Louis majoritairement et d’autres, issus des quartiers où les poteaux vont être implantés*. Ils sont au total une vingtaine, âgés de 20 à 26 ans.

* Robinson, Saint-Michel, Mont-Dore Sud, Vallon-Dore, Mouirange, La Conception, île Ouen.

Valoriser la pratique des arts traditionnels
Lancé par la Ville du Mont-Dore, ce projet vise différents objectifs. L’idée de départ étant que la commune soit un véritable chemin de la paix, que le Mont-Dore soit une commune de dialogue. Ce projet est également une suite logique de la politique de la Ville, après la création de la place des Accords en 2010, la Case des communautés en 2012 et l'organisation de la Fête des communautés, également en 2012. Mais ce projet a aussi pour objectif de permettre aux jeunes de la tribu de Saint-Louis de développer leurs compétences de la sculpture artistique. « Ces jeunes ont des acquis, des connaissances. Il faut qu’ils en prennent conscience. Ils ont la possibilité de réussir, » relève Claude Sakoumory. Ce projet ambitionne également de favoriser les échanges culturels entre les jeunes issus des différents quartiers de la commune, de valoriser le savoir-faire des artistes mondoriens ainsi que la pratique des arts traditionnels.

Le chemin de la paix
trace sa route

Pour Jean-Michel Boéné, dit Michou, ce projet revêt toute son importance. « C’est une façon de montrer une image positive de nos jeunes. Ces sculptures intègrent et symbolisent l’histoire de nos quartiers. Elles sont là pour nous rappeler qu’on doit avancer ensemble. »

Mise à jour le Jeudi, 05 Juillet 2018 09:45
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque