Accueil Archives des actualités Portrait : Ricardo Pelletier
 

Portrait : Ricardo Pelletier Imprimer
Jeudi, 05 Juillet 2018 08:50

Ricardo Pelletier

Écoresponsable dans l’âme.

Ricardo Pelletier est le chef des « ambassadeurs du tri » de la SAEML Mont-Dore Environnement. Sur la commune, ce grand gaillard au sourire timide est connu de tous… ou presque. « Normal, dit-il en toute modestie, j’ai grandi ici et on a tous fait la classe ensemble. Le Mont-Dore est une commune très familiale.»

 

Ricardo a quatre ans lorsqu’il s’établit à Boulari après que ses parents décident de s’y installer « pour le travail ». « À l’époque, le centre-ville n’existait pas et il y avait moins de monde. Aujourd’hui, la commune est transformée. Avec le développement du centre, les nouvelles infrastructures, les commerces et le lycée, on n’a plus besoin d’aller à Nouméa. On a tout sur place ! » Et ce n’est pas le jeune homme qui s’en plaindra. « Le Mont-Dore est un alliage de richesses qui offre une qualité de vie incomparable ! »

 

« Ne jamais baisser les bras »

Âgé de 28 ans, Ricardo est titulaire d’un bac Sciences et technologies de la gestion et d’une licence d’Histoiregéographie qu’il a décrochée à l’Université de Magenta. Il vit à Boulari après avoir effectué, dans le cadre de son cursus universitaire, plusieurs séjours successifs en France. « Le froid, l’éloignement, la perte de mes repères ont compliqué mon parcours. Sans compter que j’ai changé d’orientation. »

Le Mont-Dore est un alliage de richesses qui offre une qualité de vie incomparable.


De son dernier séjour en France, à Lyon, Ricardo est revenu diplômé d’un Master en Géographie environnementale qui étudie les rapports entre l’homme et son milieu. « C’est vrai, j’ai eu un parcours atypique mais ça m’a appris qu’on ne doit jamais baisser les bras et qu’il faut se servir de ses échecs pour rebondir. Échouer n’empêche pas de réussir. »

 

Informer la population

Depuis février, Ricardo a décroché un CDD de huit mois à la SAEML Mont-Dore Environnement, spécialisée dans la gestion des déchets recyclables ménagers. Il y occupe le poste de chef de projet et encadre quatre « ambassadeurs du tri », des jeunes qui font du porte-à-porte sur la commune afin de mener une enquête destinée à optimiser le tri sélectif et, par conséquent, les déchets recyclables.

En « gars de terrain », Ricardo arpente lui aussi tous les jours les quartiers de la commune. Et, dit-il, « ça m’arrive souvent de tomber sur des gens que j’ai connus en classe et que je n’ai pas vus depuis longtemps. C’est très sympa. » En septembre, il achèvera son CDD. S’il ne sait pas ce que lui réserve l’avenir, Ricardo a une certitude : il cherchera du travail sur la commune qui l’a vu grandir.

Le tri en question
Munis d’un questionnaire, les quatre ambassadeurs en binômes que chapote Ricardo Pelletier se renseignent sur le profil de la personne interrogée, la questionnent sur sa façon de trier ou pas les déchets, la sensibilisent sur le bien-fondé du tri sélectif et l’informent sur les filières existantes. « Les habitants ont à leur disposition un bac au couvercle jaune destiné à la collecte des produits recyclables propres et secs (papier, carton, plastique et métal) mais depuis quelques temps déjà, on constate une perte de vitesse. Notre enquête a pour objectif de comprendre ce ralentissement et de trouver des pistes d’amélioration », explique Ricardo.

Mise à jour le Jeudi, 05 Juillet 2018 12:13
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque