Accueil Archives des actualités Le Centre Culturel fait son cirque
 
Le Centre Culturel fait son cirque Imprimer
Lundi, 28 Juillet 2014 00:00

actu 2

Du 1er au 21 septembre, le coeur du Mont-Dore va battre au rythme du festival culturel qui s’ouvre cette année sur les arts du cirque.

 

Cette année, la danse, chère au festival culturel du Mont-Dore, laissera une large place aux arts du cirque qui ouvriront le bal, du mercredi 3 au dimanche 7 septembre.

 

Grâce à un partenariat avec l’École du cirque de Nouvelle-Calédonie, deux compagnies métropolitaines et un collectif feront le déplacement.

 

Le studio parisien CentQuatre présentera No Limites, un spectacle énergique entre cirque et danse, qui raconte les pulsions de vie, la capacité à rebondir face au handicap, à l’absence et aux limites du corps (jeudi 4 et vendredi 5 septembre à 20h, samedi 6 et dimanche 7 septembre à 18h30 dans la salle du Centre Culturel).

 

La compagnie itinérante Cirque Rouages embarquera les spectateurs dans son Cabaret avec ses funambules, trapézistes, mimes et acrobates (du jeudi 4 au dimanche 7 septembre à 18h30 sous le Chapitô).

 

Tandis que le collectif Daam vous fera lever la tête avec Là et rien, un numéro de corde volante, de cadre et de cerceau aériens (mercredi 3 septembre à 16h, samedi 6 et dimanche 7 septembre à 15h30 dans la salle du Centre Culturel).

 

Le mercredi 3 septembre, l’École de cirque de Nouvelle-Calédonie présentera son spectacle Urban Circus à 18h sous le Chapitô. Entre chaque représentation, des happenings et animations auront lieu, en extérieur, sur le Village forain monté pour l’occasion dans les jardins du Centre Culturel : spectacles de funambules, mât chinois, clowns… et plein d’autres surprises vertigineuses !

 

Les Mondoriens en piste

actu 02

La première semaine du festival culturel sera l’occasion de réunir la grande famille calédonienne du cirque. En son sein, certains Mondoriens embrassent une carrière professionnelle, d’autres en prennent le chemin.

 

En vingt-cinq ans d’existence, l’Ecole de cirque de Nouvelle-Calédonie (ECNC) a vu passer des milliers d’élèves.

 

Parmi eux, quatre sont devenus professionnels et trois sont en voie de le devenir, sans compter les centaines d’autres qui en caressent le rêve…

 

Comme Lorane Bluteau, jeune Mondorienne de 16 ans, qui partage son temps entre le lycée du Grand Nouméa et la salle de Rivière-Salée où elle se rend deux soirs par semaine pour s’entraîner. « Je fais du cirque depuis l’âge de 8 ans. Au fil des années, on doit se spécialiser dans deux disciplines, j’ai choisi le trapèze et la boule. »

 

Après son bac, Lorane envisage d’intégrer une école de cirque à Melbourne. « J’adore l’Australie et j’aimerais devenir trapéziste ! » Le festival culturel du Mont-Dore donne aussi l’occasion aux anciens élèves de venir présenter leurs créations chez eux.

 

Chaque compagnie invitée compte des artistes calédoniens. Parmi eux, Alexandre Fournier, diplômé de la prestigieuse Académie Fratellini, Anouck Leroy (lire ci-dessous), Camille Battaglia, en école préparatoire professionnelle à Lille, ou Rémy Vachet, comédien, mime et danseur, formé à l’école internationale de Théâtre Jacques- Lecoq.

 

Originaire du Mont-Dore, Quentin Folcher, 19 ans, est équilibriste et contorsionniste. « J’ai toujours été attiré par la scène (…) Enfant, avec mes cousins, on montait des spectacles chez mes grandsparents au Pont-des-Français. On passait un temps fou à écrire les pièces, préparer les numéros ! »

 

Après treize ans passés à l’ECNC et une année préparatoire à Lille, le jeune homme s’envolera bientôt pour la Chine, à l’école de cirque de Changsha. Une première étape avant de tenter les concours d’entrée dans les grandes écoles européennes de cirque.

 

 

Voltigeuse

actu 020

À 23 ans, Anouck Leroy est la cadette du collectif Daam, qu’elle a créé avec deux autres jeunes femmes.

 

Depuis le mois de juillet, elles sont en tournée autour de la Grande Terre pour présenter leur premier spectacle, Là et rien, spécialement créé pour la Nouvelle-Calédonie.

 

Un spectacle avec une corde volante, un cadre et un cerceau aériens qui sera aussi présenté mercredi 3 septembre à 16h, samedi 6 et dimanche 7 septembre à 15h30 dans la salle du Centre Culturel du Mont-Dore.

 

Toute petite, Anouck était déjà attirée par le cirque et ses disciplines aériennes, « le goût du risque sûrement et de la prouesse ! ».

 

« Nous avons toujours eu un trapèze à la maison puis sur le bateau » par lequel elle est arrivée en famille à Nouméa lorsqu’elle avait 12 ans. Ses parents vivent d’ailleurs toujours sur leur voilier et ont aussi un terrain au Vallon-Dore.


Son bac en poche et après six ans passés à l’École du cirque de Nouvelle-Calédonie en loisirs, Anouck s’envole pour Lille. « J’ai passé un an dans une école préparatoire aux arts du cirque, avant d’intégrer l’Academy for Circus and Performance Art de Tilburg, aux Pays-Bas. »

 

Une formation professionnelle de quatre ans qui s’achèvera l’année prochaine.

 

 

Infos Pratiques

actu 020

Animations-rencontres-echanges

 

Durant le festival culturel du Mont-Dore, des animations autour du cirque seront proposées aux enfants.

 

Des partages d’expériences de formations en arts du cirque, danse et théâtre avec les anciens élèves de l’Ecole du cirque de Nouvelle-Calédonie, ainsi que des rencontres sur le thème de la professionnalisation des artistes locaux et des dispositifs de soutien à la formation artistique seront organisés.

 

 

Adolescents et adultes pourront participer à des stages et des master class en août et septembre.

 

Pour plus d’informations, consulter le programme du festival culturel du Mont-Dore, téléchargeable sur le site.

Mise à jour le Mercredi, 30 Juillet 2014 09:00
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque
  • 10