Accueil Mairie Grands projets Assainissement
 

L'assainissement Imprimer
Equiper la ville d’un réseau d’assainissement moderne et bien dimensionné est une priorité. C’est une indispensable condition pour conserver notre nature et notre cadre de vie.

 

La population du Mont-Dore a doublé en 50 ans et en 2014 la ville comptait 27 155 habitants.C’est maintenant qu’il faut agir et mettre en place les équipements.

 

L’assainissement

L’assainissement

L’assainissement c’est l’ensemble des dispositifs de collecte, de transport et de traitement des eaux usées et pluviales avant leur rejet dans le milieu naturel.
Un réseau d’assainissement de l’eau regroupe l’ensemble des étapes de collecte, de transports et de traitement des eaux usées et des eaux de pluie d’une ville, d’un site industriel, ou d’une parcelle privée avant leur rejet dans le milieu naturel.
Le principe est que l’eau rejetée dans le milieu naturel soit aussi propre à l’entrée qu’à la sortie.

 
Le schéma directeur d’assainissement
 

C’est l’outil qui permet à la ville d’adopter une stratégie globale et cohérente de gestion de l’assainissement sur l’ensemble du territoire communal.

 

Ce schéma a pour but :

  • de définir et planifier un programme de travaux de mise à niveau des équipements de collecte et de traitement des eaux usées.
  • d’améliorer par ces actions la protection de notre environnement
Qu’est ce qu’une station d’épuration ?
 

Une station d’épuration est une sorte d’usine qui « nettoie » les eaux usées. Elle est constituée d’une succession de dispositifs où l’eau est débarrassée de ses substances polluantes. Au final c’est une eau propre mais non potable qui est rejetée dans la nature.

 

Dans les quartiers

L’assainissement dans les quartiers

Robinson, Boulari, Saint-Michel, Vallon-Dore, Mont-Dore Sud, La Coulée et Plum
 

Le traitement des eaux usées devrait le faire par la construction de 4 stations d’épuration. C’est le choix retenu, il correspond aux zones les plus peuplées du territoire communal et aux zones où la pression démographique va fortement augmenter dans les années à venir.

 
Pont-des-Français et Yahoué
 

L’assainissement dans ces quartiers devrait être traité dans le cadre de l’intercommunalité.
Les stations d’épurations pourraient être utilisées en partenariat avec les communes de Nouméa et de Dumbéa.

 
La Conception
 

La solution à privilégier est la construction de mini stations d’épuration adaptées en terme de densité de population à ce quartier. Ces minis stations sont tout aussi efficaces en terme de traitement des eaux usées, mais elles sont plus économiques en terme de coût d’entretien par habitant.

 
Saint-Louis, Lembi et Mouirange
 

L’assainissement autonome est privilégié. L’eau est traitée directement dans chaque habitation, généralement par l’installation d’une fosse et d’un filtre à charbon.

 

Financements

Les financements

Pour le Mont-Dore, le coût total des travaux d’assainissement (équipements collectifs et l’ensemble du réseau) s’élève à plus de 12 milliards de francs CFP. C’est le montant  estimé par le schéma Directeur d’assainissement  réactualisé et remis à la Ville par la Calédoniennes Des Eaux en octobre 2007.

 

Seule, la ville ne peut assumer cet investissement et les sommes allouées dans le cadre du contrat d’agglomération ne suffisent pas.

 

La ville du Mont-Dore est d’ores et déjà à la recherche de financements complémentaires auprès de la province, de la Nouvelle-Calédonie, de l’Etat et de l’Europe.

 

La station d’épuration à Boulari

La station d’épuration à Boulari

alt

Parce que la protection de l’environnement doit être une réalité concrète, ancrée dans le quotidien de la ville, le Mont-Dore s’équipe d’une station d’épuration écologique de dernière génération. La première pierre de la nouvelle station d’épuration de Boulari a été posée le 20 mars 2009, et donne ainsi le coup d’envoi à un nouveau projet écologique pour la ville.

 

Cette station est d’un type tout à fait nouveau : de type membranaire avec un traitement des boues par rhizo-compostage, elle est réalisée sur le site du complexe sportif Victorin Boewa à Boulari. Les eaux usées sont filtrées par des membranes. L’eau ainsi récupérée est de qualité eau de baignade, et peut servir à l’arrosage d’espaces verts et au lessivage de voierie. Les boues qui résultent de l’ultrafiltration sont ensuite acheminées vers des lits de séchage dans des bassins plantés de roseaux, et sont transformées en compost.
Compacte par une emprise au sol des plus faibles pour une station d’épuration (562 mètres carrés), écologique par un niveau de rejets ultra faible, et sans nuisances par les procédés utilisés… c’est donc un processus très innovant et surtout très écologique qui a été retenu.

 

Une technologie de pointe pour un développement durable
alt Cette station d'épuration « zéro déchet » est prévue pour 9000 équivalents-habitants (EH), en deux tranches fonctionnelles de 4500 équivalents-habitants. C’est d’abord le centre-ville, la mairie et le collège de Boulari qui ont été  raccordés pour une mise en service fin 2010. Viendront ensuite les quartiers de Robinson Est (435 EH), Boulari (1 700 EH) et Saint-Michel (1 850 EH). Le coût de la station s’élève à six-cent millions de francs, soit 24 % du budget global de la concession d’aménagement du centre-ville.
Après la mise en place du tri sélectif, et le complexe Mont-Dore environnement, le Mont-Dore prouve une fois encore que l’écologie n’est pas un vain mot mais trouve bien sa place dans le quotidien des Mondoriens.
 
Mise à jour le Vendredi, 17 Juin 2016 12:23
 
 

Ecrire au maire
Carnet blanc - Carnet rose
Centre culturel du Mont-Dore
Mediatheque